Nouvelle Orléans

Splendide vue sur une allée de plantation

Nouvelle- Orléans

Bourbon street dans le quartier français de nuit, Nouvelle Orléans

Connue pour son architecture européenne, sa cuisine créole alléchante et son ambiance conviviale, un voyage à la Nouvelle-Orléans sait rassasier les plus curieux. Des airs de jazz, de blues ou de rock and roll, c’est aussi une belle destination pour les mélomanes qui pourront entendre de la musique un peu partout.

Mais Mardi Gras reste pour beaucoup, la principale raison de visiter la ville, un carnaval XXL avec des masques, des chars, et une atmosphère unique. Quelle que soit la période de l’année, vous trouverez toujours de quoi faire la fête.

Malgré les catastrophes naturelles passées, avec la marée noire de BP, l’ouragan Katrina et l’ouragan Isaac, la Nouvelle-Orléans prospère et a su garder toute sa vitalité. En effet, ces dernières années, des efforts importants ont été faits pour restaurer ses différents quartiers.

D’une visite à pied du quartier français, entre héritage colonial, fantômes et sites architecturaux ou d’une dégustation copieuse de jambalaya, venez passer 24 H à Bourbon Street et découvrir la vie sur le Mississipi.

État : Louisiane

Principaux aéroports :

  • Louis Armstrong New Orleans (MSY)

Températures

  • Hiver : 9 à 20˚C
  • Printemps : 20 à 30˚C
  • Été : 23 à 33˚C
  • Automne : 13 à 23˚C

Une ville gourmande

Ici, on ne rigole pas avec la gastronomie. La Nouvelle-Orléans aime s’amuser avec les ingrédients et mélanger les recettes à l’image des saucisses d’alligator et du gâteau au fromage, un must !

Ce jeu culinaire s’enracine à la fois dans des traditions profondes puisque la ville possède l’une des rares cuisines indigènes du pays, mais manifeste tout de même un intérêt pour les influences extérieures. La cuisine de la Nouvelle-Orléans est en réalité un mélange d’influences caribéennes, africaines et européennes. De quoi ravir toutes les papilles !

Festivités

Il n’y a rien d’exagéré à dire qu’un festival ou un défilé a lieu chaque semaine de l’année à la Nouvelle-Orléans. Vous pourrez même avoir l’impression qu’une nouvelle fête commence toutes les heures lors de grands événements comme Mardi Gras ou Jazz Fest.

Particularité de la ville, quelle que soit la célébration, les locaux aiment se masquer et prendre une nouvelle apparence en se parant de costumes tout en mimant le côté satirique du comportement humain.

Toutes ces festivités et rituels sont à la fois un rappel historique et une ode à l’hédonisme. Chaque danse symbolise une tradition, mais aussi l’expression d’une joie partagée.
Au rythme de la musique

Ville natale du jazz, la racine même de la musique populaire américaine, le papa du rock, le frère du blues et l’ancêtre du hip-hop. Autant dire tous les styles musicaux qui ont défini le rythme de la pop mondiale pendant des décennies.

Toutes ces variétés, (plus quelques-unes dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler), sont pratiquées et jouées ici à chaque coin de rue, tous les soirs de la semaine. La musique live n’est pas un simple événement, elle fait partie du paysage sonore de la ville tout comme les cloches des tramways.

Ici, la musique est littéralement un pilier majeur et fait partie intégrante du quotidien. Apparu autour du 20e siècle, le jazz est le premier style musical créole à être reconnu à l’échelle nationale. Sa longue histoire est célébrée chaque année lors du New Orleans Jazz & Heritage Festival et du Satchmo Summerfest.

La musique Zydeco est également originaire de la région, au sein même des communautés cajun et est maintenant largement jouée aujourd’hui en anglais, cajun et créole français. Pour en saisir un avant-goût, venez assister à un large éventail de spectacles pendant le festival annuel Louisiana Cajun-Zydeco.

La musique s’infiltre même jusqu’aux funérailles où il n’est pas rare d’entendre un petit morceau de jazz. À la Nouvelle-Orléans, la musique fait autant partie de la vie que de la mort.

Si vous venez ici, c’est aussi pour écouter de la musique live ! Pour vivre une expérience plus authentique et donc éloigné de la foule, quittez la bruyante Bourbon Street et dirigez-vous plutôt vers le quartier du Faubourg Marigny.

Culture et coutumes

La façade même de cette ville offre une excellente étude architecturale. Boston et Charleston peuvent se vanter de beaux bâtiments alors que la Nouvelle-Orléans semble tantôt intimidante ou familière. Avec son histoire encore visible aujourd’hui, vous trouverez un dialogue constant, souvent douloureux, avec le passé, remontant jusqu’à des centaines d’années en arrière. Malgré toute sa controverse, c’est cette histoire qui a produit cette culture urbaine si particulière.

Comme ceux qui vivent dans d’autres villes du Sud, les Néo-Orléanais sont très sympathiques. Vous ne quitterez probablement pas cette ville sans avoir été appelé au moins une fois « baby » avec l’accent lent et mélodique que l’on ne trouve qu’ici.

De nombreux habitants de la Nouvelle-Orléans ne s’associent pas au Sud, mais plutôt à une identité qui ne ressemble à aucune autre aux États-Unis. Influencée par de nombreuses cultures, dont française, africaine et cubaine, cette ville affiche une grande variété de goûts et d’habitudes. Du jambalaya épicée aux rythmes fougueux, des traditions vaudou à l’un des carnavals les plus renommés au monde, la Nouvelle-Orléans a une image de soi très forte et unique.

Cette ville respire en particulier l’essence des coutumes cajun et créole. Cependant, un peu d’histoire s’impose si vous ne voulez pas confondre ces deux cultures.

Les Cajuns d’aujourd’hui sont les descendants des habitants de la colonie française de l’Acadie, établie au 17e siècle en Nouvelle-Écosse, au Canada. Près de 100 ans après la création de l’Acadie, elle est devenue un territoire britannique et bon nombre de ses citoyens ont été forcés soit de renoncer au catholicisme et de jurer fidélité à la Couronne britannique, soit de partir.

Certains habitants sont revenus en France, mais d’autres se sont dirigés vers les Caraïbes avant de s’installer en colonie française de la Nouvelle-Orléans. Ils ont apporté avec eux des traditions de l’Acadie et des Caraïbes, ainsi que des épices, de la musique et leur propre langue connue sous le nom de français cajun. Le français cajun n’est pas un dialecte de la langue française, mais plutôt une langue qui lui est propre.

Le terme « créole » fait référence aux personnes qui sont nées dans une colonie des Caraïbes du Nouveau Monde, pas en Espagne ni en France. Comme les Cajuns, de nombreux Créoles n’étaient pas originaires de la Nouvelle-Orléans, mais plutôt des territoires français, des Antilles, d’Amérique centrale et du Sud et de la région des États du Golfe.

La culture créole est également fortement influencée par les traditions caribéennes, ce qui rend souvent difficile pour les étrangers de faire la distinction entre les coutumes cajun et créole. Les créoles parlent également leur propre version du français, une combinaison de dialectes français et africains, connue sous le nom de français créole.

Les Villes les plus Visitées proche de la Nouvelle-Orléans

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Conseils de voyage à La Nouvelle-Orléans

Meilleure période pour venir

Tout simplement de février à mai lorsque le temps est agréable et frais et que les célébrations battent leur plein. Si vous n’êtes pas intéressé par la folie du Mardi Gras, venez plutôt en décembre ou en janvier, lorsque la ville est plus calme. Vous n’aurez pas non plus à vous soucier de faire des réservations d’hôtel un an à l’avance.

Pour économiser sur le prix des chambres, voyagez en été ou en automne. Seul bémol, ces saisons sont aussi connues pour leur chaleur et leur humidité écrasante, sans parler de la menace d’ouragans.

Comment économiser de l’argent ?

✔️ Si vous avez un budget serré, ne restez pas dans le quartier français ! Bien que ses hôtels soient charmants, ils sont aussi très chers. Un bon compromis serait de venir séjourner dans l’une des nombreuses chambres d’hôtes du Faubourg Marigny.

✔️ Consultez le calendrier : les tarifs des hôtels ont tendance à monter en flèche lors des grands événements. Si vous voulez vraiment économiser, réservez une chambre plusieurs mois à l’avance pour vous assurer le meilleur prix, ou organiser votre voyage à la Nouvelle- Orléans en dehors des grandes festivités.

✔️Venez en été : vous trouverez d’excellentes offres sur les chambres et les billets d’avion. Par contre, préparez-vous à transpirer, les températures estivales ont tendance à flamber ici.

Bon à savoir

➡️ Évitez les hôtels de Bourbon Street

Parce que c’est l’épicentre de la vie nocturne de NOLA, impossible d’échapper au bruit de fin de soirée. Sauf si vous prévoyez de vous joindre à la fête, trouvez un autre endroit où poser vos valises.

➡️ Soyez prudent la nuit

Malgré l’hospitalité du Sud, la ville elle-même a un taux de criminalité élevé. Comme dans n’importe quelle ville, évitez de marcher seul la nuit, surtout si vous ne connaissez pas les environs.

➡️ Prenez une vraie pause pour manger

La Nouvelle-Orléans est célèbre pour sa richesse culinaire, mais les fortes chaleurs humides peuvent donner la nausée. Prenez le temps de manger à votre rythme.

➡️ Engagez-vous dans une visite guidée

Pour goûter à une perspective plus locale, réservez une visite. Que vous recherchiez une visite gastronomique, des marais, des cimetières, des fantômes ou de la plantation, vous trouverez forcément visite guidée à votre pied.

Gastronomie

Oubliez la Nouvelle-Orléans si vous êtes au régime, ici, on aime cuisiner avec le riche trio beurre, crème et huile. Les saveurs traditionnelles du sud abondent, mais la ville est surtout connue pour ses cuisines créole et cajun, qui combinent des éléments de cuisine française, espagnole, italienne et africaine.

Venez déguster des plats traditionnels tels que des haricots rouges, du riz et des sandwichs po’ boys, généralement remplis de viande ou de fruits de mer frits. La jambalaya cajun et créole (un plat de riz à base de viande, de légumes et d’épices créoles) et le gombo (un ragoût copieux composé de viande ou de fruits de mer et de légumes) sont également des plats de base de nombreux menus de la Nouvelle-Orléans.

Envie d’une pause sucrée ? Vous trouverez des beignets dans l’un des cafés les plus célèbres de la ville, le Café du Monde, une attraction touristique à part entière.

De nombreux chefs célèbres comme Emeril Lagasse, Leah Chase et Susan Spicer ont leur propre restaurant dans la ville. Le quartier français abrite de nombreux restaurants créoles, ainsi que plusieurs restaurants français authentiques.

Parmi les favoris figurent Commander’s Palace, Bayona, Galatoire et August. Vous trouverez d’autres restaurants populaires dans les quartiers Central Business et Warehouse. Si vous voulez dîner avec des locaux, rendez-vous dans les restaurants bon marché de Mid-city ou Uptown.

Pour explorer toutes les saveurs de la cuisine néo-orléanaise, pensez à réserver une visite gastronomique ou tournez vous vers l’un des festivals gastronomiques, comme l’Oak Street Po-Boy Festival, le Louisiana Seafood Festival ou COOLinary New Orleans.

Sécurité

Les rues éloignées des zones les plus touristiques peuvent souffrir d’un mauvais éclairage et ne sont donc pas adaptées pour une visite à pied après la tombée de la nuit. Au cas où vous devriez rentrer un peu plus tard dans la soirée, optez pour un trajet en taxi pour éviter de vous perdre dans une zone peu fréquentée. Comme dans toute grande ville, faites preuve de bon sens.

Vous envisagez de participer aux festivités du Mardi Gras ? Gardez un œil sur vos objets de valeur, car les rues sont généralement très fréquentées. Mieux encore, laissez vos portefeuilles et sacs à main à la maison. Prenez simplement de l’argent et une pièce d’identité et placez-les dans une poche avant.

Les Transports à la Nouvelle-Orléans

De préférence, déplacez-vous à pied et en transports en commun. Les quartiers de la ville sont assez proches les uns des autres, ce qui ravira les amateurs de marche. Mais si vous n’avez pas envie de vous balader à pied, vous pouvez monter dans l’un des célèbres tramways de la ville ou opter pour une exploration à vélo.

Depuis l’aéroport international Louis Armstrong de la Nouvelle-Orléans (MSY), situé à environ 24 km à l’ouest du centre-ville, vous pouvez prendre une navette pour 24 $ par personne (aller simple) ou 44 $ (aller-retour).

Cette navette dessert le centre-ville, les quartiers chics ainsi que le quartier français. Des taxis sont également disponibles, mais attendez-vous à payer 36 $ pour aller de l’aéroport au quartier central des affaires ou au quartier français. Uber et Lyft sont aussi très actifs.

Découvrir la Nouvelle-Orléans | 1 journée idéale

Vous avez peu de temps pour visiter la Nouvelle-Orléans ? No stress, vous devriez avoir le temps de voir l’essentiel sans avoir à courir partout ! Découvrez à quoi ressemble une journée idéale si vous découvrez la ville pour la première fois. N’hésitez pas à adapter cet itinéraire en fonction de vos besoins et de vos préférences.

Matin

Débutez la journée dans le quartier français avec une tasse de café brûlant et un beignet croustillant au Café du Monde. Oui, c’est un piège à touristes, mais l’expérience est unique en son genre et coûte moins de 5 $.

Après avoir fait le plein de glucides, parcourez la rue Decatur où vous pourrez voir des charrettes tirées par des mulets. Vous pouvez toujours essayer de négocier le prix avec le chauffeur, mais attendez-vous à payer au moins 25 $ pour 30 minutes de balade.

La course vaut son prix : assis confortablement avec un chauffeur qui fait aussi office de guide touristique agréé qui vous montre les sites touristiques et vous aide à vous repérer dans le quartier. Quelle belle façon de commencer son voyage à la Nouvelle-Orléans !

Après votre petit tour en calèche, profitez-en pour flâner un peu. Aventurez-vous dans Royal Street, surtout si vous êtes un amateur d’antiquités. Ne manquez pas M.S. Rau au 622 Royal. Ce magasin vend aussi des bijoux et expose régulièrement des œuvres d’arts comme des peintures de Monet, les œufs de Fabergé et des pièces de verre Tiffany (et même à vendre si vos poches sont pleines).

Si vous avez encore du temps devant vous, rendez-vous dans la magnifique cathédrale Saint-Louis. Depuis sa fondation, cette église est au cœur de la ville et si elle pouvait parler, elle vous raconterait sûrement toutes les choses effrayantes qu’elle a pu voir.

Après-midi

Malgré les beignets frits du petit-déjeuner, l’appétit devrait vite revenir. Promenez-vous à l’épicerie centrale pour une muffuletta ou un bon po’ boy local. Crevette ? Rôti de bœuf ? Huîtres ? À vous de voir.

Associez l’utile à l’agréable, venez déguster votre sandwich bien copieux sur un banc de Jackson Square ou le long de la rivière au Parc Woldenberg.

Une fois votre repas englouti, dirigez-vous vers Canal Street et prenez le tramway. Si possible, prenez un forfait d’une journée illimité pour 3 $ ou un trajet simple pour 1,25 $. Tendez l’oreille, vous devriez entendre “City Park” et non “Cemeteries” où la ligne bifurque et ne s’arrête donc pas au parc.

Vous êtes sur la bonne ligne ? Descendez au terminus où le tramway devrait vous déposer tout près du Musée d’art de la Nouvelle-Orléans et de son magnifique jardin de sculptures Besthoff. Ce musée abrite la plus belle collection d’art de la côte du golfe, et la collection permanente comprend des œuvres de Picasso, Miro, Monet et bien d’autres.

Ce n’est pas tout, vous pourrez également découvrir des collections exceptionnelles d’art asiatique, pacifique, amérindien et africain, mais aussi un large éventail d’artistes, de sujets et de médias.

Le jardin de sculptures est gratuit et mérite également une promenade. Le cadre est tout simplement magnifique et c’est un endroit charmant pour passer un après-midi. Et allez aussi voir le parc : c’est l’équivalent du Central Park de New York, un bel espace vert en ville qui mérite qu’on s’y attarde.

Soirée

Après votre bol d’air et d’art, reprenez le tramway pour retourner à Mid-City et plus exactement au restaurant Mandina. Descendez du tramway à Carrollton ou Clark, le restaurant se trouve à quelques pas et vous ne pourrez pas le rater. Une maison rose arborant une enseigne lumineuse et des néons décoratifs !

Ce restaurant est devenu une institution dans le quartier et sert les meilleurs plats créoles italiens de la ville (oui, vous avez bien lu). C’est aussi l’endroit idéal pour s’imprégner de l’accent des locaux qui viennent très nombreux tous les soirs. Et c’est d’ailleurs bon signe, n’est-ce pas ?

Reprenez à nouveau le tramway direction le quartier français. Comment passer à côté de Bourbon Street pour profiter de sa dernière soirée à la Nouvelle-Orléans ? Dirigez-vous vers le célèbre club Preservation Hall. C’est de loin le meilleur endroit du Vieux Carré pour écouter du jazz traditionnel et terminer votre première journée sur une note musicale reposante.

Voyage à la Nouvelle-Orléans : Top 10 des Meilleurs endroits à visiter et choses à voir

Bien sûr, le quartier français est un incontournable, mais c’est loin d’être le seul quartier attrayant de la ville.

1 – City Park à La Nouvelle-Orléans

Avec ses 526 hectares, City Park est le 6e plus grand parc urbain des États-Unis. Ce bayou naturel se trouve au cœur de la ville et abrite un carrousel ancien et un train miniature, ce qui rend l’expérience encore plus agréable lors d’un séjour en famille.

City Park comprend également le New Orleans Museum of Art, le Bestoff Sculpture Garden, les jardins botaniques et l’un des plus grands peuplements de chênes vivants au monde.

2 – Parcs et attractions de l’Institut Audubon

L’Institut Audubon est une destination idéale pour les familles. Situé dans Uptown New Orleans et accessible par le tramway de St. Charles Avenue, vous pourrez observer ses lagunes, ses chênes vivants, son parcours de golf et de course à pied.

L’insectarium Audubon sur Canal Street, au bord du quartier français ainsi que l’aquarium des Amériques se trouvent à quelques pas sur le fleuve Mississippi.

3 – Mardi Gras

Mardi Gras est vraiment l’événement qui bat son plein à la Nouvelle-Orléans. C’est une période très festive où les participants sont invités à se déguiser. Ce carnaval est unique et est célébré comme nul part ailleurs.

4 – New Orleans Jazz & Heritage Festival

Après le carnaval, place au Jazz Fest, l’autre événement majeur à ne pas manquer. Ce festival de musique a lieu le dernier week-end d’avril et le premier week-end de mai et attire des artistes et des visiteurs du monde entier.

5 – Le quartier français | Le Vieux Carré

Connu pour la célèbre et historique Bourbon Street, ce quartier abrite aussi de superbes boutiques, de la musique, de la nourriture et des hôtels. Le cœur historique de la ville est aussi un quartier animé et un musée d’histoire vivante à lui seul.

6 – Le Garden District

Promenez-vous dans le Garden District, un quartier charmant bordé de jolies demeures et de magnolias. C’est une excellente façon de découvrir la ville et c’est encore plus joli au printemps. Ce quartier est à seulement 10 minutes du quartier français mais tellement différent que cela vaut le déplacement.

7 – Warehouse District | Le quartier des arts

À quelques pas du quartier français, ce district branché abrite de nombreux musées, galeries d’art et restaurants innovants.

8 – Rue Magazine

Située à Uptown New Orleans, cette grande artère est idéale pour les serial shoppers ! Avec 9 kilomètres de boutiques locales de vêtements, de meubles et d’antiquités sans oublier les restaurants, vous pourrez facilement y passer la journée.

9 – Cimetières de la Nouvelle-Orléans

Et oui, même les cimetières figurent parmi les incontournables de la ville ! Surnommées «villes des morts», leurs rues bordées d’arbres sont d’une beauté envoûtante et leur architecture incroyable vous offrira une expérience unique.

10 – Gastronomie

Profitez de toute cette diversité ethnique pour déguster des plats tous aussi succulents les uns que les autres.

6 plats Incontournables : à tester et où les trouver

Vous le savez maintenant, la Nouvelle-Orléans est connue comme étant une ville vraiment gourmande. Son mélange de cuisines comprend des influences amérindiennes, françaises, cajuns, espagnoles, allemandes, italiennes et ouest-africaines. C’est l’occasion ou jamais de découvrir une gastronomie unique en son genre.

C’est décidément une destination de rêve pour les gourmets. Ces plats atypiques sont pour la plupart assez difficiles à trouver en dehors du sud-est des États-Unis.

1 – Écrevisses

Un crustacé d’eau douce tantôt piégé à l’état sauvage dans les marais du sud de la Louisiane, tantôt cultivé comme produit de contre-saison dans les milliers de rizières aqueuses de l’État.

Autrefois, l’écrevisse était considérée comme un dîner d’homme pauvre. Désormais, c’est un mets très apprécié dans tout l’État.

Selon les menus, les langoustes peuvent être préparées différemment : de l’étouffée (un ragoût épicé, servi sur du riz) à la tarte aux écrevisses.

Ne manquez pas de goûter aux écrevisses bouillies. Ces dernières arrivent généralement sur un grand plateau, après avoir été cuisinées avec des épices, des morceaux de pommes de terre, du maïs en épi, des oignons et parfois des champignons ou des morceaux de saucisse fumée. Trois livres représentent une bonne portion pour un adulte, cinq livres pour les gros mangeurs. Sans oublier que la majeure partie du poids se trouve dans la coquille !

Où en manger ?

Direction le pays Cajun, si vous voulez vraiment déguster les meilleures écrevisses bouillies. Autrement, à la Nouvelle-Orléans, le restaurant Franky et Johnny’s dans Uptown fait aussi bien l’affaire. D’autres bonnes options : Deanie dans le quartier français et Zimmer en direction de Gentilly.

2 – Beignets

Ces mets sucrés sont parfois appelés « beignets français ». Servis avec un café au lait crémeux, ils arriveront à votre table fraîchement sortis de la friteuse avec une bonne dose de sucre en poudre sur le dessus.

Où en manger ?

Au célèbre Café du Monde, juste au bord de Jackson Square. Mangez-les rapidement, car ils sont vraiment meilleurs quand ils sont encore chauds !

3 – Pralines

Ces noix de pécan caramélisées sont de vraies confiseries addictives.

Où en manger ?

Vous les trouverez absolument partout. Vérifiez que la préparation soit “home made” : la liste des ingrédients vous donnera des indices. Évitez celles contenant du sirop de maïs qui a une haute teneur en fructose.

Commencez par Leah’s Pralines ou Southern Candymakers dans le quartier français, où vous trouverez des pralines traditionnelles. Cette sucrerie supporte bien le voyage alors n’hésitez pas à réserver une petite place dans votre valise.

4 – Gombo

Dès la fin de l’automne, quand la fraîcheur et l’humidité qui annonce l’arrivée de l’hiver, les Louisianais se saluent joyeusement en se disant : « On dirait du temps gombo ! ». En effet, ce ragoût riche et terreux est le plat qu’il vous faut pour se réchauffer. Mais bonne nouvelle, il est disponible toute l’année et tout aussi savoureux quelle que soit la saison.

Le poulet et le canard sont des variétés populaires, mais vous pouvez aussi trouver des gombos cuisinés avec des fruits de mer.

Le gombo est toujours servi avec du riz, et souvent accompagné d’une salade de pommes de terre aux œufs.

Où en manger ?

Laissez-vous tenter par un gombo de qualité à Herbsaint, le fabuleux restaurant du chef Donald Link, situé dans le quartier central des affaires. La maison propose une très belle variété de gumbos, changeant au gré des saisons.

Liuzza’s By The Track, à Mid-City, fait également un très bon gombo aux fruits de mer. Dans le quartier français, testez le gombo au poulet, un régal pour les papilles.

5 – Po’ boy

Un po’ boy est tout simplement un sandwich typique de la Louisiane. Il est généralement composé de viande (du bœuf rôti), ou de fruits de mer frits. Le tout est servi généreusement dans un pain baguette de la Nouvelle-Orléans, dérivé du pain français et bien meilleur que leurs homologues américains.

Si vous le voulez, vous pouvez aussi l’agrémenter de laitue, de tomates, de cornichons et de mayonnaise.

Où en manger ?

Vous en trouverez facilement un peu partout dans toute la ville. Pour les po’ boys de fruits de mer frits, essayez celui de chez Parasol’s.

6 – Huîtres

Cueillie dans le golfe du Mexique, l’huître est l’un des aliments préférés des locaux, et ce, depuis des milliers d’années. Les po’ boys et gombos comportent souvent des huîtres, mais il existe également de nombreux plats haut de gamme, comme le classique Oysters Rockefeller (une recette locale) et l’élégant menu principal d’huîtres grillées.

Où en manger ?

Pour les huîtres en demi-coquille, Felix’s dans le quartier français et Casamento’s dans la Manche irlandaise (Irish Channel) sont tous deux des valeurs sûres.

Pour les huîtres grillées, Acme Oyster House dans le quartier français est exceptionnel, et Drago’s, au Riverside Hilton, les a même transformées en un art.

Si vous voulez déguster la création locale “Oysters Rockefeller”, rendez-vous à la source : chez Antoine (Antoine’s Restaurant), où ce plat décadent a été inventé.